L’UNEC, l’UNION   DES   NATIONS   DE   L'EUROPE    CHRETIENNE,
 a annoncé dans ces deux derniers communiqués de Presse, du mois de juillet,  la conversion à l’Eglise catholique du pasteur luthérien Sten. Sandmark, pasteur de l’église d’Oskarshamn en Suède.
Elle communique sa dernière prédication à ses fidèles, une véritable profession de foi catholique ainsi que l’homélie d’accueil prononcée par Mgr Tissier de Mallerais qui recevait, le 30 juillet à l’Eglise saint Nicolas, France, l’abjuration du pasteur et de l’un de ses fidèles.
 
Nous nous réjouissons de cette nouvelle et en rendons grâce et gloire à Dieu.
 
Nous vous donnons, dans ce Flash-Info, les textes telles qu’ils ont été communiqués par l’agence de Presse de l’Unec. 
 
A- La profession de foi.
 
- SUEDE - EDITION SPECIALE - EN EXCLUSIVITE
 
Le  pasteur luthérien  Rév. Sten  SANDMARK, curé  de la  paroisse d'Oskarshamn en Suède, se convertira le dimanche 30 juillet  2006 à l'Eglise Catholique à Saint-Nicolas du Chardonnet  à Paris,  au cours de la grande messe de  10.30 h.  Il a  présidé son  dernier
service luthérien le dimanche 16 juillet dans  sa paroisse,  pour terminer son contrat qui le lie  à l'Eglise  nationale de  Suède.
 
Voici - en exclusivité - son dernier sermon qu'il a adressé à ses 300 paroissiens pratiquants, sur 11.000 officiellement  inscrits.
(Traduction par UNEC):
 
"Pourquoi je retourne à l'Eglise de mes aïeux d'avant 1517?  Il n'y a qu'un  seul Dieu  qui se  révèle comme  une Trinité:  le Père, le Fils  provenant du  Père et  du Saint  Esprit qui,  lui,
procède du Père et du Fils. 
Le Fils de Dieu, envoyé par le  Père, s'est  incarné en  devenant homme pour nous libérer du péché et de la mort par son  sacrifice sur la Croix. 
Il  a fondé  seulement UNE  Eglise, et  il l'a  fondée sur  Saint Pierre (Mt 16,16-19). Elle est sa propre fondation pour la salut, pour continuer le travail de Notre Seigneur après sa résurrection et  ascension  en  prêchant  l'Evangile,  en  offrant  le   Saint Sacrifice de la Messe, l'administration des sept sacrements et la charge reçue d'être les bergers du troupeau. "Comme  le Père  M'a envoyé, ainsi Je vous envoie" (Jn 20,21).
 
Puisqu'il n'y  a qu'UN  seul Dieu,  il n'y  également qu'UN  seul Rédempteur, Notre Seigneur Jésus Christ. De la même façon il  n'y a qu'une seule religion instituée par le Fils  de Dieu  lui-même: l'Eglise  Une,  Sainte,  Catholique  et  Apostolique,  le   Corps Mystique du Christ (1 Cor 12,27).
 
Seul Saint Pierre  a reçu  le pouvoir  de mener  le troupeau  (Jn 21,15-17). Il a fondé l'église locale de Rome où  il devait  être martyrisé.
 
Dans le pape romain nous trouvons le successeur légitime de Saint Pierre.
 
Il est nécessaire  d'appartenir à  cette Eglise  pour obtenir  le salut:  "Celui  qui  vous  écoute,  M'écoute; et  celui qui  vous méprise, Me méprise; et celui qui Me méprise,  méprise Celui  qui M'a envoyé" (Lc 10,16).
 
En 1517 Martin  Luther s'est  séparé de  cette Eglise  - pour  sa propre perdition  - aussi  bien en  doctrine, en  liturgie et  en discipline.  Beaucoup de  pays se  sont séparés  de l'Eglise  par
suite à cette malheureuse action.
 
Comme conséquence, des sectes nombreuses ont été  fondées qui  se réfèrent toutes au Christ. Il n'y a pas dans ces sectes de  ligne continue de succession apostolique en unité avec le successeur de Saint Pierre et le Christ  Lui-même. Même  l'Eglise Suédoise  n'a aucune succession apostolique de ce genre.
 
Pour apprécier jusqu'à quel  point l'Eglise  précitée a  délaissé l'ordre des choses comme elles nous furent données par le Christ, et la doctrine des apôtres, il suffit de mentionner  l'ordination des femmes, et la bénédiction des couples homosexuels.
 
Après de longues années de combat et  de prière,  j'ai décidé  de quitter  cette communauté  pour retourner  à l'Eglise  qui a  été fondée par le Christ Lui-même, l'épouse de l'Agneau sacrifié.
 
L'Eglise à laquelle je retourne se trouve actuellement  elle-même affligée par une crise sévère.
 
A elle (et seulement à elle), le Christ a promis que "les  portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle" (Mt 16,18). Je promets de prier pour tous les Chrétiens, et moi-même je  vous
demande de m'inclure dans vos prières. C'est  mon  espoir que  nous tous  retournions à  la sécurité  du troupeau  du  Christ  et que  nous trouvions  à la  fin le  salut éternel.
 
J'adresse   cette   prière   pleine   d'espérance   d'une   façon particulière à Notre Dame, le Mère du Dieu incarné qui, dans  son état immaculé et virginal, est le prototype de l'Eglise.
Sainte Brigitte, forte dans la foi et unie  avec l'unique  Eglise de  Rome,  intercédez pour  votre et  mon pays  natal, la  Suède. Veritas liberabit vos - La Vérité vous libérera (Jn 8,32)."

 

 

B- L’homélie de Mgr Tissier de Mallerais.

 

- FRANCE: DOCUMENT EXCEPTIONNEL (DOUBLE NUMERO)

 

Le 30 juillet 2006, dans l'église  St Nicolas  du Chardonnet,  le pasteur luthérien suédois Sten Sandmark s'est converti, avec  son compagnon Fr.  Joacim Svensson,  à l'Eglise  Catholique.

 

A  cette occasion Mgr Tissier de  Mallerais, de  la FSSPX,  a prononcé  un sermon  historique  que  nous  nous permettons  de reproduire  et divulguer ici. C'est le point de départ d'une formidable activité "oecuménique" - dans le sens catholique du terme -  que la  FSSPX est  désormais  appelée  à  remplir  dans  l'Eglise, puisque  les autorités  ordinaires  de  l'Eglise,  au  nom  de   l'œcuménisme moderne, ne veulent plus des "retours".

 

"Mes bien chers frères,

Aujourd'hui, je prêcherai avant la messe puisque nous avons cette occasion tout à fait extraordinaire de la  conversion du  pasteur Sten Sandmark de Suède et de l'un de ses compagnons, qui  veulent entrer  dans  lEglise  Catholique.  Cest une  grande joie  pour

lEglise en cette fête de Sainte Éline, une  martyre suédoise  du XIIème siècle.

 

Cher Monsieur le Pasteur, je ne vais pas essayer  de retracer  le parcours de votre conversion. Jen dirai simplement que ce fut la grâce du Saint Esprit et le fruit  de lintercession  de la  très

Sainte Vierge Marie, médiatrice de  toutes grâces.  A vrai  dire, vous nétiez pas vraiment luthérien, bien que vous trouvant  dans léglise  luthérienne  suédoise.  Vous  nen  partagiez point  la doctrine  puisque vous  teniez à  la doctrine  catholique sur  la justification de nos âmes, à la grâce, à la  transsubstantiation, à la Sainte Messe et à bien dautres dogmes catholiques qui  sont niés par les protestants. Mais il vous  manquait lunité,  dêtre dans lunité de la vraie Eglise du Christ.

 

Vous-même, Monsieur le Pasteur,  vous étiez  prêtre. Vous  lavez été pendant 31 ans à la suite dune cérémonie dordination. Il  y a évidemment un doute sur ce sacerdoce puisque l'on  ne sait  pas si la succession apostolique dans  léglise suédoise  est ou  non valide. Vous avez célébré pendant 31 ans ce que vous pensiez être une messe valide en langue suédoise, et vous  avez voulu  pendant ces 31 ans de ministère poursuivre la mission  de rédemption  des âmes que  Jésus-Christ a  confiées à  son Eglise,  comme vous  le dites dans votre belle déclaration qui est à  la disposition  des fidèles.

 

Vous  avez  voulu  poursuivre  la  mission  de  lEglise  par  la prédication de lEvangile, selon la parole de Jésus-Christ à  ses apôtres :  « Allez  dans le  monde entier,  prêchez lEvangile  à

toute  créature  »  ;  également  par  la  célébration  du  Saint Sacrifice de la messe selon cette parole de Jésus à ses apôtres : « Chaque fois que vous ferez cela, vous  le ferez  en mémoire  de moi ». Egalement par  ladministration des  sept sacrements  dont vous reconnaissiez  lexistence, sacrements  institués par  notre Seigneur Jésus Christ.

 

Mais hélas à  tout cela  il vous  manquait lunité catholique et la certitude dun sacerdoce valide.

 

Quel  est,  bien  chers fidèles,  la doctrine  catholique sur  la véritable  Eglise  de  notre  Seigneur  Jésus-Christ  ? Cest  un mystère  dunité professé  par lapôtre  Saint Paul  et que  nous professons dans le symbole des apôtres, dans notre Credo que nous chanterons tout à lheure : « Je crois en un seul Dieu, le  Père, le Fils et le Saint Esprit ». Le mystère central  de la  religion chrétienne :  un seul  Dieu en  trois personnes,  et nous  dirons également : « Je crois en un  seul Seigneur  Jésus-Christ, en  un seul Sauveur, unique Rédempteur des  âmes par  son précieux  Sang versé sur la Croix ». Un dogme de  foi qui  est nié  actuellement

par certains de ceux qui ont les plus hautes places dans lEglise catholique. Je crois aussi en un seul baptême (nous le chanterons tout à lheure) en rémission des péchés.  Et enfin,  je crois  en

lEglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Cest le  Corps Mystique de notre  Seigneur Jésus-Christ,  cest-à-dire le  corps dont les membres sont greffés sur le Christ pour vivre de la  vie même de notre  Seigneur Jésus-Christ  qui est  notre chef,  notre tête.

 

Cette Eglise Catholique a été fondée sur Pierre, le premier pape. Selon la parole de Jésus Christ à  Saint Pierre  : «  Bienheureux es-tu Simon, fils de Jonas, car ce nest pas toi, mais cest  mon Père qui est dans les cieux qui ta révélé cela, à savoir que  je suis le Fils de Dieu ; eh bien moi je te dis que tu es Pierre  et que  sur cette  pierre je  bâtirai mon  Eglise et  les portes  de lenfer ne prévaudront pas contre elle. Et tout ce que tu  lieras sur terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur terre sera délié dans les cieux ».  Cest en  effet Saint  Pierre qui est parti à Rome, qui y a établi son siège épiscopal, et  qui a fait que lEglise Catholique  cest lEglise  Romaine, mère  et tête de toutes les églises du monde. Cest là, à Rome, que  Saint Pierre a scellé  par son  sang, par  son martyre,  sa mission  de premier pape. Et cest là quil a transmis à  ses successeurs  le pouvoir de juridiction suprême sur toute lEglise, à la fois  sur les brebis et sur les pasteurs, selon la parole de  Jésus-Christ: «  Pais  mes  brebis, pais  mon troupeau  ». La  vraie Eglise  de Jésus-Christ  est  donc   lEglise  Romaine.   Et  cette   Eglise Catholique Romaine est nécessaire  au salut,  cest la  troisième vérité  de  foi,  la  première  étant  lunique  Eglise,  Sainte, Catholique  et Apostolique,  la deuxième  étant lEglise  Romaine fondée sur Pierre, la troisième étant lEglise Romaine nécessaire au salut en dehors de laquelle nul ne peut opérer  son salut.  Ce qui veut dire que quelquun qui saurait  que lEglise  Catholique Romaine est la vraie Eglise  de Jésus-Christ  et qui,  néanmoins, demeurerait en dehors de cette Eglise, ne pourrait pas se sauver. Selon cette parole de Jésus-Christ : "qui  vous écoute  Mécoute, qui vous méprise Me méprise et qui Me méprise, méprise Celui  qui Ma envoyé, cest-à-dire Dieu le Père"

 

De ces vérités, cher Monsieur le Pasteur vous étiez convaincu  et cest pourquoi vous brûliez de rejoindre lunité catholique,  car vous sentiez  bien que  dans léglise  suédoise luthérienne  vous nétiez point à votre place.

 

En effet, depuis que Martin  Luther, en 1517, se révolta  contre lEglise  et provoqua  le schisme  et lhérésie  protestante,  ces  communautés  séparées  de   lunité catholique se sont multipliées en une multitude de sectes, toutes différentes selon les dogmes quelles acceptent ou rejettent,  et dont aucune ne peut se prévaloir de remonter aux apôtres par  une succession  épiscopale  ininterrompue  et  légitime  comme   dans lunité catholique, dans la soumission au successeur de Pierre.

 

A cela sajouta récemment dans cette église  suédoise séparée  de Rome, lintroduction de lordination de "prêtresses", ce qui  est lamentable, ainsi que la bénédiction nuptiale accordée à ceux que lon appelle «homosexuels», chose abominable aux yeux de Dieu  et qui est la meilleure preuve que cette église  nest nullement  la vraie Eglise de Notre  Seigneur Jésus-Christ.  Cest pourquoi  il vous restait à prendre la grande résolution de vous convertir.

 

Cest il y a dix ans que vous avez  approché lévêque  catholique de Suède, lui demandant :   « Monseigneur,  je voudrais  devenir catholique ». Et cet évêque indignement vous répondit :  «  Non, restez comme vous êtes, cela est bon pour loecuménisme ».  Voilà ce que la nouvelle Eglise du Concile, que nous appelons  lEglise conciliaire,  fait  !  Elle  empêche  la conversion  de ceux  qui veulent revenir  à lunité  catholique. Restez  comme vous  êtes,

cest bon pour lcuménisme ! Quelle grave erreur...  Et donc, depuis dix ans vous étiez impatient quand, lan dernier, providentiellement,  le  pèlerinage de  l'Unec en  Suède, sur  le

tombeau de Sainte Brigitte, passa non loin de chez vous. Et  vous avez accueilli nos pèlerins pour la célébration de la messe parce quon leur refusait les églises. Cest alors que  vous avez  fait connaissance de  ce que  nous appelons  la Tradition  catholique, cest-à-dire  ce  noyau,  cette  élite  de  catholiques  fidèles, fidèles à la foi de toujours.  Vous avez  donc décidé  de revenir  à lunique  bercail de  Notre Seigneur  Jésus-Christ,  même  si cette  Eglise est  actuellement ébranlée  par une  crise gravissime,  par le  "culte de  lhomme" établi  à  la  place  du  culte de  Dieu, la  "table à  repasser" remplaçant  lautel  du  sacrifice, le  "dialogue" remplaçant  le sacrifice offert à Dieu. Et cela est si vrai quen Suède, on  ma dit quun  jour certains  Catholiques ont  demandé la  permission demprunter  une  église  luthérienne  pour  pouvoir célébrer  la messe, la "nouvelle messe".  Or, dans  vos églises  luthériennes, vous  avez  un autel  et une  table de  communion ;  eh bien  ces catholiques ont trouvé le moyen de mettre une table pour célébrer leur eucharistie, au lieu  dutiliser lautel  qui existe  encore

même chez les luthériens. Voilà des choses  que nous  découvrons, chers fidèles, et qui font honte à lEglise conciliaire.

 

Vous  vous  êtes  donc,  Monsieur  le  Pasteur,  rapproché de  la Fraternité  Sacerdotale  Saint  Pie  X  fondée  par Mgr  Lefebvre spécialement pour la perpétuation du Saint sacrifice de la messe, cest-à-dire du sacrifice de la Croix, reproduit, réactualisé sur lautel  de  façon  non  sanglante,  selon la  promesse de  Notre Seigneur  Jésus-Christ  à  ses  apôtres :  « Vous  ferez cela  en mémoire de moi ». Et cest dans  le but,  sil plaît  à Dieu,  de pouvoir  un jour  accéder au  sacerdoce catholique  (de même  que votre  compagnon)  que  vous  désirez  rejoindre  la   Fraternité Sacerdotale  Saint  Pie  X,  tout  en  sachant  parfaitement   la situation pénible  qui lui  est faite  dans lEglise  Catholique.

 

Vous  voulez  ainsi  Monsieur  le  Pasteur (je  regrette de  vous appeler de ce titre car vous êtes  maintenant catholique)  entrer dans ce combat de la foi qui est la raison dêtre actuellement de la Fraternité Saint Pie X.

 

Dieu  aidant,  et  par lintercession  de la  Très Sainte  Vierge Marie, que nous supplions aujourdhui pour vous,  ainsi que  pour votre  compagnon,  vous  allez faire  labjuration solennelle  de toute hérésie et la profession solennelle de  la foi  catholique, et, sil plaît à Dieu, poursuivre les  études jusquau  sacerdoce catholique afin de renouveler et de prolonger le Sacrifice unique de Notre Seigneur Jésus Christ sur nos autels. Ainsi soit-il."

 

- Fin du sermon de Mgr Tissier de Mallerais.