Le Pape – la civilisation moderne et la restauration de la chrétienté

 

 

 

Le 4 mars 2003, le Pape a reçu en audience les evêques  d’Ecosse en visite « ad limina apostolorum ».

 

Le Saint Père parla de la civilisation moderne et de son remède :

 

La restauration de la chrétienté

 

« Nous pouvons observer qu’en Ecosse, comme dans de nombreuses terres évangélisés depuis plisieurs siècles et imprégnées par le christianisme la réalité d’une société chrétienne n’existe plus. C’est à dire d’une société qui, malgré les faits et les manquements humains, considère l’Evangile comme la mesure explicite de sa vie et ses valeurs.

La civilisation moderne, bien qu’elle soit très développée d’un point de vue technologique est souvent bloquée de l’intérieur par une tendance à exclure Dieu ou le tenir à distance. »…

 

                                              Le remède c’est la Sainteté

 

La sainteté est un aspect intrinsèque et essentiel de l’Eglise : c’est à travers la sainteté que les individus et les communautés se configurent au Christ … La perte de la signification transcendante de l’existence humaine conduit à l’échec dans la vie morale et sociale ».

 

Votre tâche, chers frères, est de montrer l’immense importance pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui et pour les jeunes générations de jésus et de son Evangile : car c’est là que les aspirations et les exigences humaines les plus profondes trouvent leur accomplissement.

Le message salvifique de Jésus doit être à nouveau écouté dans toute sa fraîcheur et sa force, afin de pouvoir être pleinement vécu et goûté ». (O R du 2 avril)

 

C’est pourquoi « l’Eglise a besoin de prêtres saints » (1 avril o r p5)

 

 

« Votre devoir sublime est de proclamer la Bonne Nouvelle de salut de Jésus-Christ »

 

 

NB : Les prêtres qui voudraient approfondir ce sujet, pourraient très heureusement lire et étudier le beau chapitre de la revue « Sel de la Terre » n 44 consacré au père Emmanuel.